Sourate Al Mu'awwidhatayn (Sourate Al-Falaq et Sourate An-Nas) et Arts muraux islamiques

SOURA AL FALAQ ET SOURATE AN NAS (SOURA AL MUAWWIDZATAIN (AL MU'AWWIDHATAYN)

L'existence du mal dans le monde est un fait, selon Abu Mansur al-Mâturidi (m. 333/944) et Fahreddin er-Razi (m. 606/1210), deux grands savants islamiques. Cependant, sur la base de la structure du monde et de la nature des êtres humains, il y a une interprétation de ce mal. Les 113e et 114e sourates du Coran sont appelées « Muawwidzatain (Mu'awwidhatayn)", ce qui signifie « protection et refuge contre le mal. " Dans la sourate al Falaq, il est demandé à tout créé de chercher refuge auprès du Seigneur de Falaq contre les ténèbres de la cruauté et de l'ignorance qui oppriment, contre les mauvaises actions de ceux qui font des nœuds et des gens jaloux.

Les voies de protection contre le mal des djinns et du diable humain, qui attendent en embuscade et instillent de mauvaises pensées, sont mentionnées dans la sourate an Nas. D'autre part, le "Seigneur, Melik et, Dieu" qualités de la Créateur en qui nous devons nous réfugier de toutes sortes de mal sont expliqués. Dans ces chapitres, la conception de Dieu, qui crée toutes sortes de bonnes et de mauvaises actions qui peuvent arriver aux gens, qui fait vivre tous les êtres de la meilleure façon avec Sa miséricorde, et qui gouverne tout, est présentée à la compréhension

REVELATION RAISON, HEURE ET LIEU DE MU'AWWIDHATAYN

Bien qu'il n'y ait aucun désaccord que Mu 'awwidhatayn a été révélé en même temps, il y a un désaccord sur où, quand et pourquoi il a été révélé. Alors que certains érudits pensent que ces deux sourates ont été révélées à La Mecque, la majorité pensent qu'elles ont été révélées à Médine.

Selon une narration, les chapitres de Falaq et de Nas ont été révélés ensemble à brisez la malédiction juive jetée sur notre Prophète (PSL). Selon les érudits du tafsir, un garçon juif a aidé et servi le prophète sallallahu alayhi wasallam. Le juif hypocrite l'a séduit et il a apporté quelques dents et cheveux du peigne de Rasulullah sallallahu alayhi wasallam. Sur un fil, le Juif a noué onze nœuds, chacun avec une aiguille. Il l'a ensuite enveloppé dans une peau de pollen de palmier dattier mâle et l'a enterré sous une pierre dans un puits appelé "Zervan". Pour cette raison, le Prophète (PSL) est tombé malade. Les cheveux sur sa tête s'étalaient et s'étalaient. Cela a duré six mois. Le Messager d'Allah (PSL) a commencé à fondre. Il ne savait pas non plus ce qui lui était arrivé.

Deux anges lui sont apparus une nuit alors qu'il dormait. L'un était assis près de sa tête et l'autre près de son pied. Celui qui était assis près de sa tête a dit : « Qu'est-ce qui ne va pas avec cet homme ? L'autre a dit : "Tubbe a été fait." « Qu'est-ce que Tubbe ? » s'enquit l'autre. L'autre répondit : « C'est magique. L'autre demanda : « Qui a fait de la magie sur lui ? L'autre répondit : « Le juif Labeed ibne Aasim. « Quel matériau a-t-il utilisé ? » Il a demandé. « Un peigne et les cheveux collés dessus, expliqua-t-il. "Où est-ce?" demanda l'autre. "Il est enveloppé dans une peau de pollen d'un palmier dattier mâle maintenu sous la pierre à gradins tandis que l'eau est puisée dans le puits de Zirvan", a répondu l'autre. « O Aïcha, comprends-tu ? » demanda le Messager d'Allah (PSL) en se réveillant. « Allah Tout-Puissant m'a informé de ma maladie. " Puis Il envoya Ali, Zubayr et Ammar bin Yasir. Ils vidèrent ce puits. C'était comme si l'eau était comme un vieux raisin. Puis ils soulevèrent la pierre et l'enlevèrent. Ils virent que le peigne et les dents du peigne du Prophète Muhammad (PSL) et a trouvé la magie avec 11 nœuds. Là-dessus, Allah a révélé les sourates de Muawwidzatain. Comme le Prophète (PSL) a récité chaque verset, un nœud a été dénoué. Et ainsi, lors de la récitation des onze versets au total, tous les nœuds s'ouvrit, et soudain une lourde charge semblable à un fardeau fut retirée du Prophète sallallahu alayhi wasallam. Gabriel commença à dire : « Je te traite au nom d'Allah. Qu'Allah te guérisse de toutes tes afflictions, de ceux qui t'envient et qui jettent un mauvais œil sur toi. Allons-nous le tuer ? « Le Messager d'Allah (PSL) a dit : « Allah m'a donné la guérison. Je n'aime pas laisser le mal se répandre parmi mon peuple. » Ce comportement est également dû à la douceur du Messager d'Allah (PBUH). " (Bukhari, Tıbb : 5766 ; Muslim, Salam : 44/2189 ; Beyhaki, Delailu'n-nubuwve ; Vahidi, Asbab-i Nuzul ; Suyuti, Asbab-ı Nuzul Lubab-ı Nukul)

Certains érudits représentant les approches contemporaines du tafsir ont récemment rejeté les récits selon lesquels le Prophète Muhammad (PSL) aurait été envoûté, affirmant que cela serait contraire au titre Ismah (protection) du Prophète. Accepter cette nouvelle, affirment-ils, confirme l'affirmation des polythéistes (al-Furqan 25/8) dans le Coran que "vous ne suivez qu'un homme qui est épelé". -Saad 38/4-5) et déclare qu'Allah protège le Messager d'Allah de tout mal (al-Maida 5/67) (Fahreddin ar-Râzî, XXXII, 187 ; Jamâleddin al-Kāsimî, VII, 417 ; Ahmed Mustafa el- Merâgī, XXX, 268 ; M. İzzet Derveze, I, 198-199).

La majorité des érudits Ahl as-Sunnah croient que l'enchantement du Prophète et son influence par lui ont rien à voir avec la vérification de revendications des polythéistes. Ils pensent qu'il y a une attribution de folie au Prophète Muhammad (PSL) dans ces allégations. De plus, même si le Prophète a été affecté par le sort, son titre Ismah n'est pas affecté. Parce que le sort l'affectait non pas par l'identité du prophète mais parce qu'il était un être humain. Le Prophète, en tant qu'être humain, est fatigué, malade et blessé dans les guerres comme d'autres personnes ; ceux-ci n'endommagent pas Son attribut d'Ismah.

Même si cela a été mentionné dans des sources authentiques, Ibn Bâdis a affirmé que les nouvelles concernant la révélation de Muawwidzatain suite à l'incident de l'enchantement du Prophète Muhammad (PSL) n'étaient pas vraies . Il a expliqué que ces deux sourates ont été révélées pour se mettre à l'abri auprès d'Allah spécifiquement des questions mentionnées dans les deux sourates, ainsi que de toutes sortes de maux en général, et pour nous apprendre à nous en défendre. Il cite également le hadith d'Ukba b. Amir a déclaré dans Muslim sur le sujet comme preuve. Il est également suggéré que Muawwidzatain a été révélé vers la fin de la prophétie avec l'intention de commander et de conseiller aux gens de chercher refuge auprès d'Allah contre le mal et la sédition de ceux qui prétendaient être prophètes.

Comme peut être vu, certains érudits pensent que ces sourates ont été révélées à La Mecque, tandis que d'autres pensent qu'elles ont été révélées à Médine. Ceux qui prétendent Médine lient cela à l'incident de l'enchantement du prophète Mahomet. Il est possible de choisir l'une de ces deux vues en regardant les narrations.

VERTUS DE MUAWWIDZATAIN

Les vertus de Muawwidzatain sont exprimé dans de nombreux hadiths rapportés du Prophète Muhammed (PSL). La plupart de ces hadiths ont été transmis par Uqba bin Amir. En conséquence, le Prophète Muhammad (PSL) l'a décrit comme les deux meilleures sourates pour ceux qui cherchent refuge auprès d'Allah. Selon le récit d'Ukbe, le Prophète considérait ces deux sourates comme des versets sans précédent. De plus, « celui qui lit Muawwidzatain sera comme lire tous les livres qu'Allah a fait descendre », selon un hadith. Il est rapporté que le Prophète Muhammad (PSL) a ordonné à Jabir bin Abdullah de les lire, affirmant qu'il n'avait jamais rien lu de semblable à ces deux sourates auparavant. Selon une rumeur attribuée à Umm Salama, le Prophète a décrit ces deux sourates comme les sourates les plus aimables pour Allah. Il existe des hadiths qui mentionnent les vertus d'un seul des Muawwidzatain, ainsi que des hadiths qui mentionnent les vertus de la récitation de la sourate d'Ikhlas avec Muawwidzatain. Le prophète Mahomet a qualifié la sourate al Falaq de sourate la plus éloquente aux yeux d'Allah dans une narration d'Ukba. Le Prophète, avec Ikhlas, a décrit Muawwidzatain comme le meilleur de ceux révélés dans la Torah, la Bible, les Psaumes et le Furqan, selon un autre hadith raconté par Uqba. Il est également dit qu'Ikhlas et Muawwidzatain étaient considérés comme un tiers du Coran par le Prophète Muhammad (PSL). Aisha et Asma bint Abu Bakr ont également parlé de la vertu de réciter Ikhlas et Muawwidzatain après la prière du vendredi.

Dans son tafsir, Al-Bahrani, un érudit chiite, mentionne également la vertu de Muawwidzatain. En conséquence, le Prophète a dit à ceux qui lisaient Muawwidzatain tous les soirs avant d'aller au lit qu'Allah écrirait le thawab (récompense) de ceux qui jeûnaient et accomplissaient le pèlerinage ou la umrah et qu'il les protégerait de toutes sortes de dangers. Beaucoup d'autres hadiths ont été rapportés de cette manière.

LE REFUGE DU PROPHÈTE MUHAMMAD CHERCHE EN ALLAH AVEC MUAWWIDZATAIN (ISTI'AZE)

Il est déclaré que tandis que le Prophète avait l'habitude de prier avec d'autres prières, il les a abandonnées avec la révélation de Muawwidzatain et a continué à réciter ta'awwuz avec elle. Par une nuit sombre et venteuse, le Prophète récitait ta'awwuz avec Muawwidzatain et a dit à Uqba, qui a rapporté le hadith, de faire de même. Le Prophète, selon les récits, lisait toujours ces deux sourates lorsqu'il était malade. De plus, lorsqu'un membre de sa famille tombait malade, il leur récitait les mêmes chapitres.

Selon ce qui est rapporté d'Aïcha, lorsque le Prophète voulait dormir, il apportait son mains jointes, puis réciter les chapitres d'Ikhlas, Falaq et, Nas, puis souffler dans sa paume, puis le frotter sur tout son corps là où ses mains atteignent, en commençant par son visage, sa tête et, devant son corps. Lorsque la maladie du Prophète s'est aggravée et qu'il est devenu incapable de pratiquer, il a demandé à Aisha de le faire. Aisha a soufflé dans ses mains et s'est essuyé le corps après avoir lu ces chapitres. Encore une fois, selon les récits d'Aisha, le Prophète l'a fait chaque nuit.

En conséquence, il est entendu que la sourate Falaq et Nas sont très importantes pour les musulmans. Parce que nous, en tant qu'êtres humains, avons besoin de nous réfugier auprès d'Allah contre toutes sortes de maux matériels et spirituels dans le monde tout au long de notre vie et nous n'avons pas le pouvoir de nous protéger sans la protection et l'assistance d'Allah. Depuis qu'Allah Tout-Puissant est conscient de cela, Il nous a accordé de si grandes bénédictions et a demandé que nous en fassions une habitude. En prenant l'habitude de réciter ces chapitres à la fois dans la lumière du jour et dans l'obscurité, nous suivons également la Sunna du Prophète.

En plus de réciter ces chapitres miraculeux, nous pouvons améliorer l'atmosphère spirituelle de nos maisons en les affichant comme décoration murale. En conséquence, nous faisons appel à la fois aux yeux et aux cœurs. IslamicWallArtStore propose une sélection variée de produits fabriqués à partir d'une variété de matériaux, y compris le bois et le métal. Des modèles dans divers khats, allant des décors Kufi Khat Falaq-Nas aux décors, couleurs et tailles Diwani Khat Falaq-Nas, sont disponibles dans le magasin, ce qui fait forte impression avec les variétés Falaq-Nas en bois et Falaq-Nas en métal. Vous pouvez visiter le magasin et choisir le produit qui correspond le mieux à l'ambiance de votre maison.

SHINY SILVER SURAH AL FALAQ AND AN NAS

SHINY GOLD SURAH AL FALAQ AND AN NAS

SHINY COPPER SURAH AL FALAQ AND AN NAS

KUFIC SHINY ACRYLIC SURAH AL FALAQ AND AN NAS

SHINY ACRYLIC SURAH AL FALAQ AND AN NAS

2 PIECE 2 COLOR SURAH AL-FALAQ AND AN-NAS

KUFIC METAL AL-FALAQ AND AN-NAS

THREE PIECE ACRYLIC FALAQ AND NAS CALLIGRAPHY


Laissez un commentaire